News

Classé dans : Uncategorized | 3

Hello le monde. C’est terrible de se rendre compte de l’abandon du blog, de mon côté en tout cas car du votre, le blog est toujours visité et bien actif.

La raison de mon silence est plutôt simple : un blog sur le japon se doit, à mon sens, de parler du Japon et depuis octobre que je n’y suis plus, j’ai du mal à trouver des sujets à aborder. Alors que je parlais de mon expérience de français au japon, j’aurais plutôt tendance aujourd’hui à vouloir parler d’une japonaise en france. Mais est-ce le lieu et suis-je légitime pour parler de l’expérience de miyuki ? Je lui demanderai et si ça vous intéresse, avec son accord, j’en parlerai.

Mais revenons à la base de la base, le commencement.
Depuis octobre je recherche donc du travail et aujourd’hui, je suis toujours au chômage. Pour faire rapide, je suis au RSA car j’ai démissionné de mon précédent travail. Inscris au pôle emploi, je cherche encore leur utilité. Alors je suis hors sujet vis-à-vis du japon mais mon expérience pourra peut-être servir à d’autres.
Pôle emploi, ça serait cliché de dire qu’ils servent à rien mais dans mon cas c’est tout à fait vrai. J’ai eu deux conseillers dont le premier ne connaissait pas mon travail et n’a fait que me montrer des annonces que j’avais déjà vu. Je vais pas lui jeter la pierre, il peut pas tout connaître. Avec lui, j’ai soumis un dossier debut janvier afin de toucher les allocations chômage, avec preuves de recherches sur trois mois, dans mon métier (peu d’annonces) et pour d’autres emplois. J’ai eu la réponse à ma demande en avril, réponse négative pour motif que je n’avais pas fait assez d’efforts pour me « reclasser ». Sachant qu’entre janvier et avril, j’ai continué mes recherches mais qu’elles n’ont pas été prises en compte car seul le dossier délivré est pris en compte. Ok, tant pis, je trouve ça injuste mais bon, y’a pas de recours.

Mon second conseiller est une conseillère qui connait mon boulot et avec elle je monte un dossier pour financer une formation « d’intégrateur/développeur web » car sans ces compétences, c’est dur de trouver un poste. Dossier commencé en mars avec test dans deux écoles (formation de 400/490h) et différents devis (entre 3 000 et 6 000 euros), on a refusé ma demande fin mai sous prétexte qu’il existe des formations conventionnées (8 mois dont 4 en cours et 4 en stage), financées par le Conseil général et la CAF. En gros, ils refilent la patate chaude à d’autres organismes. Je suis parti faire une visite d’information dans une de ces écoles. La part financière à ma charge aurait été de 4 600 euros, dont le CG et la CAF peuvent prendre en charge entre 1 000 et 3 000 euros après avoir fait deux dossiers (un pour chaque organisme). Autant dire une procédure lourde et longue qui ne garantit pas l’acceptation et le financement.

pole-emploi-a-qui-le-tour

J’ai donc décidé de financer moi-même la formation à 3 000 euros. Si personne ne m’aide, je m’aide tout seul même si financièrement, c’est pas simple. Je suis donc en formation depuis une semaine et c’est plutôt cool. J’apprends à faire des sites web et dans un coin de ma tête, j’ai bien l’intention de refaire Wakarimasen afin de lui redonner un coup de jeune et de le rendre plus agréable. Ca sera aussi l’occasion de lui remettre du contenu et de m’en servir comme exemple de mes compétences pour trouver du boulot.

Voila pour ma partie perso. Enfin la partie perso-boulot parce que la partie perso-perso, bande de petits coquins vous intéresse sans doute plus !

Alors je suis toujours avec miyuki et tout va bien. On s’aime, on s’engueule, on se fait la tête et on fait des bébés… normal quoi. Ah oui, petit détails important, elle est arrivée en France mi avril avec un Visa vacance-travail !

Dire que le visa était aussi facile à avoir que pour les français serait un peu exagéré mais ce n’était pas non plus très compliqué. Elle avait un bon dossier même si les finances n’étaient pas au top. Contrairement à la france, elle n’a pas eu la réponse de suite (en tout cas pour moi, c’était comme ça) mais à du attendre quelques jours. Le plus compliqué et chiant fut les papiers pour faire venir notre chien. Vaccin, analyse de sang, documents aero-portuaires…  c’était vraiment un casse tête pour comprendre ce qui était obligatoire et ce qui ne l’était pas.

Le plus simple a souvent été d’appeler l’aéroport pour être sûr que tout était bon. Alors autant appelé les services japonais garantit une réponse honnête et poli, autant j’imagine qu’en france (pour aller au japon avec son animal), ça doit être un enfer.

2015-04-29 14.20.23-1

Miyuki s’est bien habituée à la france vu qu’elle connait très bien le pays et la mentalité et vu qu’on trouve la plupart de la nourriture japonaise en boutique à paris ou sur internet, c’est moins dur de subvenir à ses pulsion alimentaire. C’est important la nourriture, c’est une part de la culture et c’est ce qui manque le plus quand on est loin de chez soi ! Même si bien sûr, ça ne sera jamais comme au Japon !
Niveau professionnel, elle se débrouille mieux que moi. Elle a eu un CDI de vendeuse pour une marque japonaise dans le Marais mais n’a pas donné suite finalement. Car pour bosser en France avec le visa vacance-travail, il faut aller au DIRECCT (Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) et demander une autorisation provisoire de travail. On doit logiquement aller au DIRECCT de son département. Ce qu’on a fait et à Nanterre, ils n’ont rien compris et nous ont demandé des papiers inutiles pour notre demande. Donc on est allé au DIRECCT de paris, en mode « on verra bien ». La premiere fois, c’était fermé. La seconde fois, on nous a refusé l’autorisation car miyuki avait un CDI et que « normalement », il faut une date de fin de contrat antérieur à la date de fin de visa. Sur le principe ok, sauf qu’avec un CDI, il est possible de mettre la fin d’autorisation de travail a la même date que la fin de visa. Ce n’est pas rare mais l’administration étant ce qu’elle est, si on a une personne bornée en face, on ne peut rien faire. On a donc demandé un CDD à la boutique de fringue et on est retourné voir DIRECCT. Mais la personne en charge des autorisations n’était pas là.

DIRECCTE.

Déjà 4 voyage pour des prunes. C’est chiant mais pendant qu’on perdait du temps avec ces aller-retour, miyuki a eu des retours sur son boulot et c’était pas engageant : patrons franco-japonais qui écoutent leur employés en France, pas de remboursement de frais de transport, horaire de 35h sur le papier mais plus de 40 en vrai). Elle a continué à postuler ailleurs et a eu un entretien dans une autre entreprise.

Elle a été embauché en CDD et a eu l’autorisation de travail du premier coups. Elle est chargé de clientèle dans une socièté japonaise qui achète des produits français pour les envoyer à des clients japonais. Ca va du parfum à la nourriture en passant par les produits de beauté. Dans les faits, elle reçoit les commandes, va acheter les produits en magasin et prépare les colis (je simplifie).
10h-18h avec une heure de repas, SMIC et frais de transport à hauteur de 50% : cool par rapport au précédent boulot. Sauf qu’en réalité, elle a pas le temps de manger et ne part jamais avant 18h30 sans que les heures sup’ ne soient payées et doit s’occuper de la newsletter quotidienne le soir à la maison. Donc elle cherche de nouveau du boulot, en tant que vendeuse prêt-à-porter bilingue japonais-français et anglais avancé. Elle n’est pas venue en france pour bosser comme au Japon !

Si vous avez des pistes sur paris, on est preneur.

Pour en revenir sur Wakarimasen, j’ai bien envie de le rendre plus utile et comme je l’ai dit, partager un peu le point de vue de miyuki sur certaines situation type qu’un japonais peut vivre en france. J’aimerais bien aussi poster des recette de cuisine qu’on fait ensemble, avec les produits qu’on peut trouver en france, sur le net ou en boutique (sur paris malheureusement). Vu qu’on mange aussi bien français que japonais, autant vous faire profiter de recettes japonaises testées et approuvées.

Reste à voir si je le ferai ou si je vais encore dormir pendant 6 mois >_<

2015-05-30 17.21.53

 

3 Réponses

  1. Pole emploi, n’est vraiment pas fait pour nous aider, moi il mon viré alors qu’il ne me payait pas … putain je me suis fait vité de pole emploi :-) bon en tout cas on attends les recettes. Je vois aussi que la pub est arrivé sur ton blog, alors je clic :-)

    Jai aussi notée que tu faisais des bébé, je dis ça je dis rien, mais attention ça peut marcher :-)

  2. Bonjour !
    Je viens de découvrir ton blog… Naaaon je n’arrive pas trop tard^^’ ! En attendant tes nouveaux articles, je lirai ceux déjà postés^^ Le titre de ton blog est trop cool *o* ! J’aime bien ce mot moi (et elle est fière !)
    Pôle emploi… c’est quoi O_O ? Non, sérieux, je partage votre avis. Mieux vaut se débrouiller seul… C’est assez terrible de faire ce constat, d’ailleurs. On est des warriors, ouais è_é !!

    Je suis contente que tu te plaises dans ta formation n_n ! J’espère qu’elle débouchera sur du positif, et que tu auras le métier que tu veux n_n !

    ça serait cool d’avoir le point de vue de Miyuki, effectivement ^o^ ! J’espère que vous allez bien, faire des bébés, c’est nice, oui (je suis quelqu’un de sympa, je vous souhaite le meilleur ! Ah, l’amour, c’est beau !)

  3. Maxlamenace

    Salut,

    J’aime bien l’idée du blog de Miyuki… C’est pas de la drague.
    Je m’explique pourquoi ne pas faire ( je me rend compte que ça peut être du Taf ) un blog jumeaux ou toi tu parles du Japon aux Français et elle de la France aux Japonais.
    Je me répète mais c’est vrai que c’est du Taf .
    Pour toi au niveau technique mais c’est un challenge intéressant et pour Miyuki ce serait plus ( et là ça devient peut être plus chiant ) de l’envie. Tu pourrais posté des commentaires sur ces articles et elle sur les tiens ( évidemment n’étant plus au japon en ce moment tes articles seront plus rare )
    Mais merci de partager vos expériences avec nous.
    A pluch !!

Laissez un commentaire à Cyril Annuler la réponse.